Minimaliste jusque dans ma bibliothèque

Pas de résumé ou de conseils de lectures pour cette fois. Ici, on va parler du sujet qui fâche : faire du tri dans sa bibliothèque pour tendre vers une bibliothèque minimaliste.

Si vous êtes, comme moi, un(e) passionné(e) de lecture, vous risquez fort de me dire que « Le minimalisme, OK ! Mais pas touche à ma bibliothèque !!! ». Et je vous comprendrais parfaitement.

Il y a à peine 2 ans, je vous aurais sorti mon regard le plus noir si vous m’aviez parlé de désencombrer mes étagères de livres. J’avais toute une colonne de placard dédiée et ils s’empilaient sur plusieurs rangs en profondeur pour faire tenir tout le monde. Et pourtant, aujourd’hui, il n’y a plus qu’une rangée de livres par étagère (et c’est quand même plus pratique quand on cherche un titre !). Pompon : elles ne sont même pas toutes pleines. Comme quoi, rien n’est impossible et ça s’est fait sans traumatisme majeur, promis !

Surtout, on prend son temps !

On ne va pas se mentir : si on aime lire et, surtout, si on aime les livres, le désencombrement de notre bibliothèque est l’un des pires trucs ! Il faut attendre d’être prêt à le faire et s’attaquer à cet espace en dernier peut être une bonne idée. Le désencombrement des autres pièces de votre maison vous permettra de faire évoluer votre état d’esprit doucement. Inutile d’y aller au forcing et de vous sentir mal par la suite. « Entrainez-vous » au maximum sur des zones moins sensibles et lancez-vous quand vous vous sentirez prêt(e) ! 

Les bouquins, c’est un peu sacré. Ca fait remonter certains sentiments et souvenirs, ça permet de s’évader. Jeter un livre, c’est un peu comme jeter toutes ces choses qu’il a fait naître en nous. Du coup, évidemment, on garde nos livres. TOUS nos livres la plupart du temps ! Mais valent-ils tous le coup de rester sur nos étagères ?

Force est de constater que l’on ne rouvrira jamais certains ouvrages. Parfois même on ne les ouvrira jamais tout court ! Alors à quoi bon culpabiliser en voyant ce bouquin que tante Lucile nous a offert il y a 5 ans et que l’on n’a toujours pas commencé ? Les histoires sont faites pour être lues et partagées. Si vous n’avez pas à cœur de les relire par la suite, pourquoi les garder inutilement ?

Donner, jeter, vendre ?

Certains me diront qu’ils ne sont pas à l’aise avec l’idée de jeter des livres. Ce n’est pas moi qui dirai le contraire ! Fort heureusement, il y a maintenant plein de solutions à notre disposition. Vous pouvez les donner à vos proches, les revendre sur Internet ou sur un vide grenier… Les boîtes à livres sont également une jolie solution pour leur donner une seconde vie. J’aime beaucoup l’idée de pouvoir mettre les ouvrages qui ne nous apportent plus rien à disposition d’inconnus. Ils continueront ainsi leur voyage au lieu de prendre la poussière chez nous. J’ai donné beaucoup des livres qui ne m’intéressaient plus de cette manière. Ca apporte une petite touche de poésie à la démarche.

Si vous vivez en copropriété, pourquoi ne pas proposer à vos voisins de mettre à disposition de tous une bibliothèque commune ? Chacun pourrait y prêter et y emprunter des ouvrages sans avoir à aller à la bibliothèque ou à la librairie. Ce genre d’initiative permet en plus, cerise sur le gâteau, de créer du lien avec les voisins que l’on rencontre parfois peu.

Et voilà ma bibliothèque minimaliste

Tout ça pour vous dire que oui, désencombrer sa bibliothèque, c’est difficile pour certains. Et rien ne vous y oblige ! Mais si vous vous lancez, n’oubliez pas le plus important : moins mais mieux. Vous séparer des livres que vous ne relirez pas ne fait pas perdre de la valeur à votre bibliothèque. Bien au contraire. En triant vos livres, vous allez retomber sur certains d’entre eux que vous avez adorés et que vous aviez un peu oubliés. Vous allez aussi gagner en clarté. Vous aurez moins de bouquins mais vous les aimerez tous, ils auront tous une valeur à vos yeux. 

C’est ça une bibliothèque minimaliste à mon sens. Ce n’est pas se priver des ouvrages qui nous sont chers pour en avoir le moins possible. Ce n’est pas avoir un nombre maximum de livres à ne pas dépasser. C’est en avoir moins mais les aimer tous ! C’est avoir une bibliothèque quoi nous ressemble et qui a du sens à nos yeux. Une bibliothèque qui nous donne de la joie (Coucou Marie Kondo !).

Si pour vous aussi la bibliothèque c’est sacré MAIS que vous avez passé le cap malgré tout, n’hésitez pas à le partager en commentaires. Et si ce n’est pas envisageable pour vous, vous êtes le/la bienvenue aussi 🙂 !

Photo by Sharon McCutcheon on Unsplash

Vous avez aimé cet article ? Partagez le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *