Ce qui a changé dans ma cuisine

L’une des pièces de mon appartement qui a subi le plus de modifications quand j’ai décidé de consommer moins et mieux en produisant moins de déchets, c’est évidemment ma cuisine. Nous y sommes allés par étapes, histoire de ne pas se plomber le moral face à la tâche, et c’est passé comme une lettre à la poste. Petit tour d’horizon de ce qui a changé dans ma cuisine.

Faire le tri

Un premier tour de placard a permi de faire d’une pierre deux coups :

  • désencombrer et faire le point sur ce avec quoi on se nourrissait au quotidien.
  • faire un état des lieux de tous les déchets que cela pouvait générer.

Le constat a été assez “effrayant” : pailles en plastique jetables, petites et grandes bouteilles d’eau en… PLASTIQUE pour le travail et la maison, barquettes pour les repas de midi en plastique, desserts préparés et conditionnés à l’unité dans des pots en plastique, eux-même emballés par 4 ou 8 avec du carton, etc. Sans compter les quantités d’accessoires pas toujours utiles, il faut bien le dire, et souvent eux aussi en plastique, ce qui n’est pas forcément top, surtout lorsqu’il est en contact avec la nourriture.

Tout ne s’est bien entendu pas fait en un jour mais, dans un premier temps, j’ai fait un grand tri de tout ce qui ne servait pas ou très peu et qui n’était donc pas nécessaire. Exit le service pour deux à fondue, la collection complète de boîtes en plastique jamais utilisées, l’appareil à croque monsieur (que l’on fait au four), les divers saladiers et couverts à salade en plastique de mauvaise qualité, et j’en passe.

Choisir la qualité plutôt que la quantité

Dans un second temps, on a fait le choix de la qualité face à la quantité. Une fois le tri fait, on a sorti des placards les choses de bonne qualité qui ne servaient pas forcément jusque là comme les saladiers en céramique, les couverts de service en inox (c’est fou tout ce que l’on peut stocker sans s’en servir), le beurrier en verre de l’arrière grand-mère, etc. Et on s’est équipés pour ce qui manquait avec des matériaux durables et de bonne qualité (passoire en inox, plats en verre et en céramique, bouteille en verre et gourdes en inox pour remplacer les bouteilles d’eau en plastique, boîtes de repas elles-aussi en verre, etc.).
On a aussi “viré”’ les poêles, wok et sauteuse au revêtement anti-adhésif vieillissant et rayé, que l’on a remplacés par des modèles en inox, comme au bon vieux temps.

Pour les yaourts et compotes, passage aux pots en verre, qui sont recyclables. Et pour les desserts préparés de mon chéri, on a gardé les petits pots en verre une fois les yaourts terminés et on a sorti les recettes pour du fait maison (même si on n’a pas toujours le temps, c’est mieux que rien).

Et vous, qu’avez-vous mis en place dans votre cuisine pour tendre vers le minimalisme et le zéro déchet ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *